Le pudding chômeur de Marie-Ange

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print
recette de pudding chômeur

Est-ce qu’il y a un plat plus réconfortant et apaisant qu’une bonne recette familiale?  Les saveurs qui nous connectent aux gens qu’on aime sont les meilleures car elles sont liées directement à notre cœur, à nos racines.  Aujourd’hui, je partage avec bonheur la recette du pouding chômeur de Marie-Ange.

J’ai un amour profond pour les recettes traditionnelles de ma grand-mère maternelle, Marie-Ange Bélanger.  J’adorais ma grand-mère qui avait eu six enfants, ma mère était la troisième.  Marie-Ange était une femme brillante, avant-gardiste et une grande rassembleuse qui avait tricoté sa famille très serrée.  C’est une richesse qui est malheureusement vouée à disparaître car les familles sont de moins en moins nombreuses et les femmes cuisinent beaucoup moins qu’avant.

photo ancienne

Ah, le bonheur de s’asseoir à la table de Marie-Ange avec toute la famille!  Aujourd’hui, on cuisine à notre tour ses recettes en respectant à la lettre sa façon de faire.  Marie-Ange serait grandement touchée et fière que je partage aujourd’hui sa fameuse recette de pouding chômeur.  J’ai la dent sucrée et je suis une foodie incontestable et je vous jure que le meilleur pudding chômeur, c’est celui de ma grand-mère.  Ma mère en a fait toute sa vie, mes tantes, mes oncles, cousins, cousines et je le fais moi-même depuis toujours.  Récemment, j’en ai même fait un pour Alexis, le fils de ma cousine.  Il n’a pas connu son arrière-grand-mère Marie-Ange mais il a savouré son dessert fétiche et j’étais très fière.  Vive les recettes familiales!

Recette du pudding chômeur de Marie-Ange

(le vrai, sans sirop d’érable)

recette de pudding chômeur

INGRÉDIENTS 

Pour le gâteau :

-2 cu. à table de beurre ramolli (non salé ou demi-sel si possible)

-1 œuf battu

-1/2 tasse de sucre

-1/3 tasse de lait

-1 tasse de farine

-1 cu. à table de poudre à pâte

-1 pincée de sel.

-1 cu. à thé de vanille

Pour la sauce :

-3 tasses de cassonade

-2 tasses d’eau

-2 cu. à table de beurre

recettes de grand-mère

INSTRUCTIONS

Pour la pâte :

-Graisser un plat allant au four (type Corning Ware ou moule à gâteau carré, 8’’ X 8’’ ou 9’’X9’’)

-Dans un bol à mélanger, défaire en crème le sucre avec l’œuf battu et le beurre.

-Dans un autre bol, mélanger la farine avec la poudre à pâte et le sel.

-Verser la farine peu à peu dans le mélange d’œuf tout en alternant avec le lait.

-Ajouter la vanille et bien mélanger au fouet tous les ingrédients pour l’obtention d’une belle pâte lisse.

-Étendre la pâte de façon uniforme dans le plat graissé.

Pour la sauce :

-Mélanger la cassonade avec l’eau et le beurre dans une casserole et faire bouillir pendant 5 à 6 minutes.

-Verser délicatement votre sauce sur la pâte. En cuisant, la pâte remonte à la surface.

-Faire cuire au four (sur grille du milieu) à 350 °F pendant 30 minutes.

pudding chômeur

Savourer si possible encore chaud avec une bonne boule de crème glacée à la vanille, de la crème en glace comme disait Marie-Ange.  Bon appétit!

Historique du pouding chômeur

La légende du sirop d’érable stipule que ce pouding fut créé par des ouvriers d’usine durant la Grande Dépression, alors que les femmes devaient se contenter d’une poignée d’ingrédients pour préparer leurs repas, entre autre le beurre, la farine, le lait et les œufs. C’était en pleine crise économique et la sauce au caramel était confectionnée à partir de cassonade. Ce n’est que bien des années plus tard que différentes versions ont vu le jour en utilisant le sirop d’érable. Le pouding chômeur est considéré comme un des éléments de base de notre cuisine québécoise.

Voici une autre recette pour nous réchauffer, le potage courge et lait de coco.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Inscrivez vous à l’infolettre de lyne

Conseils beauté, nouveutés et exclusivités